single

     

Pourquoi TF1 a fait le choix d'internaliser sa DMP ?

Image_digital-strategy_article_corps_514

TF1 a fait le choix de la DMP et de l'approche Data Lake. En 2017, le déploiement de l'infrastructure big data s'accélère.

ITW : Nicolas Capuron, Directeur transformation digitale, data & marketing digital chez TF1

POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE LA DMP ?

La DMP a été déployée chez TF1 dès 2016, sur l'ensemble de nos services et de nos écrans. Ce choix s'est inscrit dans le cadre de la mise en place d'une infrastructure big data, dans une approche data lake. Avec la DMP, nous récupérons des données comportementales que nous associons depuis avril au SSO de mytf1, donc à une donnée non plus anonymisée mais associée à un nom, prénom et à un e-mail.

QU'ALLEZ-VOUS FAIRE DE CETTE DATA AINSI COLLECTEE ?

Le bénéfice sera double : des performances publicitaires optimisées, bien évidemment, mais également, sur notre activité d'éditeur, une meilleure compréhension des usages et des attentes qui va nous permettre de faire de la recommandation personnalisée. L'objectif final, c'est une augmentation de l'audience et de la satisfaction client grace à une expérience optimisée.

QUELS SONT VOS PROCHAINS DEFIS ?

Nous connaissions déjà particulièrement bien nos utilisateurs, l'authentification va nous permettre d'aller encore plus loin. Le niveau de finesse dans la compréhension de notre audience va nous permettre d'individualiser l'expérience consommateur et de développer des dispositifs innovants pour nos partenaires annonceurs. Un chantier important est également le déploiement de notre infrastructure big data qui va occasionner un changement des métiers et des savoir faire, au-delà du digital. Car notre approche data lake implique de centraliser la donnée de l'ensemble des métiers du groupe, le digital, l'entertainment, la musique, les spectacles mais aussi la télévision. Pour ce faire, nous sommes entourés de data scientists et d'architectes techniques avec des compétences pointues.

ALLEZ-VOUS AUSSI TRAVAILLER SUR LE CONTENU DES MESSAGES ?

Notre principale préoccupation est la compréhension des besoins des annonceurs et notre capacité à répondre à leurs demandes. Aujourd'hui, les messages vidéo sont ciblés sur des critères Socio-Demo ; la DMP et notre data lake vont permettre de le faire de manière encore plus efficace. L'objectif à terme sera en effet d'adapter également les créations et les messages publicitaires au regard de notre segmentation extrêmement fine.

A QUELLE ECHEANCE ?

Nous le faisons d'ores et déjà et allons amplifier le mouvement d'ici la fin de l'année.

AVEZ-VOUS DES DIFFICULTES A TROUVER DES PROFILS SUR LES COMPETENCES BIG DATA ?

Un peu moins qu'avant. On trouve de plus en plus de compétences techniques, les formations big data sont aujourd'hui bien mieux adaptées qu'il y a 2 ou 3 ans. La difficulté, c'est de trouver des personnes avec la double sensibilité technique et business. Car l'enjeu majeur de transformation des métiers, c'est la mise à disposition de la technologie au service du business.

Pour consulter l'ensemble du livret, cliquer ici